Inforautisme - Information et soutien aux familles de personnes autistes
Vous êtes ici : Accueil > Qu'est-ce que l'autisme ? > Témoignages > La parole aux parents - Jim


Level Double-A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0

Qu'est-ce que l'autisme ?

Témoignages

La parole aux parents

Jim

1. Première partie

L'histoire nous a été rapportée par des parents que nous appellerons Dupont pour la circonstance; et c'est avec leur autorisation que nous vous la racontons.

Leur fils, que nous nommerons Jim, présentait des comportements étonnants dès sa petite enfance. A l'école il ne suivait pas comme les autres, ne fréquentait point de camarades, vivait dans son petit monde à lui; les résultats des examens étaient décevants, désastreux, catastrophiques.

A l'âge de huit ans, les parents Dupont s'adressèrent au Centre de Guidance d'un grand Hôpital universitaire en demandant de faire une évaluation, car le comportement de leur Jim leur paraissait tout au moins fort inquiétant. Quoi de mieux que de mettre sa confiance dans un plus savant que soi.

Le petit Jim fut convoqué pour être vu par une dame, médecin, spécialisée en quelque chose. Quelques jours plus tard arriva une convocation pour une autre entrevue, avec un psychologue. Ensuite, nouvelle entrevue avec le même psychologue. Une semaine passe. Convocation, cette fois pour toute la famille au grand complet : parents Dupont, tous les enfants, dont le petit Jim.

On les fit s'asseoir dans une pièce, en cercle, avec la dame, médecin spécialisée, pour causer de n'importe quoi, à bâtons rompus, durant une heure. Après cette séance, les Dupont virent surgir de derrière une paroi "miroir" une troupe de personnes dont un monsieur qui parlait anglais. Ce dernier serra chaleureusement la main des parents Dupont en les remerciant pour leur fructueuse collaboration.

Le temps passe. Le psychologue revoit notre Jim pour jouer avec des jouets. Ainsi, après quelques deux mois, le père Dupont se vit convoqué par le psychologue pour recevoir les résultats des investigations et examens psychotechniques :

« Monsieur Dupont, vous êtes né dans une famille de quatre enfants et vous êtes père de quatre enfants. Votre famille de naissance se compose d'un frère aîné, ensuite vous, puis une soeur et votre frère cadet. Cela fait, pour être clair, deux garçons, une fille, un garçon. La famille dont vous êtes le père se compose de deux filles, ensuite un garçon (Jim) et une fille pour terminer. Remarquez la ressemblance de configuration. Or, vous m'avez fait part du décès, combien regrettable, de votre soeur en bas âge. Votre soeur occupe la troisième place; votre fils Jim occupe la troisième place. C'est ici que tout le drame se joue, cher monsieur. Dans son subconscient, Jim a permuté les sexes et il s'est vu placé à la place fatidique. Sachez que votre fils est pris par la "psychose de la mort" ! »

« Monsieur le psychologue, sur quoi enfin vous basez-vous pour affirmer une telle assertion ? »

« Ecoutez, Monsieur Dupont, cette question-là relève pour moi du secret professionnel; l'enfant m'a confié ses sentiments et je n'ai pas le droit de divulguer, même à vous, ses confidences.»

« Monsieur le psychologue, combien vous dois-je ? »

« Veuillez passer à la caisse; c'est par là...»

Revenu à la maison, après avoir mis son épouse au courant du fort savant résultat reçu au centre de guidance, Mr. Dupont se mit à jouer avec son petit Jim. Et voilà que les petites voitures roulèrent sur le tapis.

« Jim, dis-moi, tante Eulalie, qui est-ce ? »

« C'est ta soeur, bien sûr. »

« Et oncle Alphonse ? »

« Ah !... ça, c'est ton frère. »

Et la conversation au sujet des oncles et des tantes de Jim faisait bon train; tous y passèrent sans exception.

De ce petit jeu très amusant, il résultait que Jim ignorait plus que la moitié des liens de famille : un oncle maternel par alliance devenait frère de papa, un frère et une soeur de maman étaient mariés ensemble (sic !) et qui plus est ... Jim ignorait tout, oui tout, de la soeur décédée.

Auteur : Jean-Pierre Naedts